Sri Swami Vishwananda est un maître spirituel de l'Ile Maurice. Il a visité plusieurs pays d'Europe, d'Amérique du Nord, d'Afrique et d'Asie où il transmet son message d'Amour Universel Divin. Ses enseignements offrent des méthodes pratiques et apportent une inspiration précieuse nous aidant à trouver le Divin en nous.
Il nous apprend patiemment comment améliorer notre façon de vivre et de penser. L'amour qui émane de lui touche le cœur de chacun et nous inspire à traiter les autres avec plus d'amour. Et cet amour n'est rien d'autre que l'Amour Divin que nous pouvons trouver en nous-mêmes.

jeudi 31 décembre 2009

Vous êtes nés avec cette réalisation

Sur votre chemin spirituel, vous devez vous libérer de certaines choses pour atteindre cette totale Unité avec le Divin. Cela ne veut pas dire que Dieu est quelque part loin de vous. Il est là, tout le temps, et Il attend que vous vous réveillez et Le réalisiez car vous êtes nés avec cette réalisation.

-Sri Swami Vishwananda-

mercredi 30 décembre 2009

L'énergie Divine

Sachez que chaque moment, chaque seconde où vous pensez quelque chose de positif, chaque fois que vous pensez à Dieu, chaque fois que vous pensez à quelque chose de bien, vous recevez cet amour Divin, vous recevez cette énergie Divine. Permettez à cettte énergie de travailler à travers vous, laissez-la travailler dans chaque partie de votre corps et laissez-la s'exprimer extérieurement, alors elle grandira.

-Sri Swami Vishwananda-

mardi 29 décembre 2009

Si votre mental est calme...

Si vous êtes négatif envers vous-même, ne vous attendez pas à voir du positif à l'extérieur. Si votre mental est négatif, tout autour de vous sera négatif, mais si votre mental est pur, s'il est calme, tout autour de vous sera calme.

-Sri Swami Vishwananda-

dimanche 27 décembre 2009

Israël (4ème partie) Nous sommes tous des pèlerins

Tous ces lieux vous amènent à vous rappeler quoi ? L’amour que Dieu donne continuellement aux humains, mais nous devons savoir comment le recevoir. Si vous le recevez avec un cœur ouvert, cet amour grandira éternellement, mais si vous le recevez avec un mental ouvert, il sera limité. Alors rappelez-vous toujours d’ouvrir votre cœur et de trouver la déité en vous. Nous sommes tous des pèlerins. Cette vie sur Terre est un pèlerinage, un pèlerinage qui prend fin lorsque vous trouvez le Seigneur, lorsque vous Le réalisez. Et il fait de cela quelque chose de tellement clair et facile. Ce n’est pas loin, c’est tout près. Alors, arrêtez votre mental, ‘fermez-le’ et ouvrez le robinet d’amour qui est dans votre cœur. Ouvrez-le, laissez-le s'écouler, et vous verrez à quel point le Divin est proche de vous. Je suppose que nombreux sont ceux qui ont ressenti une grande joie lors de ce voyage. Bien sûr il a éveillé certaines choses, mais c’était beau. Tout est bien.

-Sri Swami Vishwananda-

samedi 26 décembre 2009

Israël (3ème partie) Proche où ?

Je me rappelle que dans une des églises que nous avons visité à Nazareth, il y avait quelque chose fait de morceaux de pierres : Le Christ en berger avec une brebis sur ses épaules. Vous avez certainement vu cette image du ‘Bon Berger’. Ce qui était merveilleux dans cette... comment dire, disons… icône très particulière était qu’il n’était pas représenté comme nous le voyons d’habitude en robe longue mais il avait comme un short, bon enfin pas vraiment un short, mais il était drapé dans un bout de tissu qui dévoilait sa force. Alors j’ai parlé au guide qui m’a expliqué. Je lui ai demandé s’il savait ce que représente cette image du Christ. En fait l’image d’origine était d’Apollon et elle a été par la suite changée en Jésus, mais ce n’est pas important. Cela nous montre que Jésus vivait normalement, Il vivait parmi les gens. Il riait aussi, et n’était pas toujours maussade, pas toujours à penser à la Croix. (rires) Il avait une mission qui était de répandre l’amour Universel et de faire réaliser le Royaume de Dieu aux gens. Il disait toujours : « Le Royaume de Dieu est tout proche. » Proche, mais proche où ? Proche là ? (montrant vers le haut) Non ! Proche ici. (montrant le Cœur) Si vous arrêtez le mental et que vous êtes dans votre cœur, dans l’amour, vous verrez le Royaume de Dieu en vous.

-Sri Swami Vishwananda-

vendredi 25 décembre 2009

Israël (2ème partie) Pour vous rappeler qui vous êtes

Le plus fantastique c’est si vous pouvez sentir avec votre cœur. Ce n’est pas ce que vous voyez extérieurement, mais ce que vous pouvez voir avec les yeux de votre cœur. Lorsque vous regardez ces lieux avec les yeux de votre cœur, vous réalisez qu’ils sont tous présents ici (montrant le cœur), tous ces lieux sont présent en vous. Vous allez dans ces lieux de pèlerinage pour vous remémorer ce que vous avez en vous.
Nous devons parfois regarder vers l’extérieur pour réaliser ce que nous avons en nous. Et c’est comme cela que l’humain fonctionne. Nous oublions très souvent ce que nous avons en nous jusqu’à ce qu’on nous le rappelle. C’est la raison pour laquelle tellement de lieux de pèlerinage existent dans le monde. Ces lieux de pèlerinage ne sont pas là pour le lieu même, mais pour vous rappeler qui vous êtes. C’est ce dont le Christ a parlé, il n’a pas enseigné de dogmes, tout ce qu’Il a enseigné c'est l’Amour. Et c’est la chose la plus simple que nous avons oublié. Nous restons tellement accrochés aux pensées : « Nous ne devons pas faire ci, nous ne devons pas faire ça, pas faire ceci et cela…etc » que nous en oublions ce que nous devons faire. Je me souviens qu’un jour lorsque j’étudiais la théologie, j’ai dit au Bishop : « Tout ce que vous enseignez porte sur les dogmes, mais il n’y a pas eu un seul moment où vous avez parlez de l’amour du Christ, pas un seul moment où vous avez parlez de la façon dont il a réellement vécu. Nous lisons la Bible, nous lisons qu’Il était avec des disciples et tout ça, mais Il était aussi quelqu’un de très vivant.

-Sri Swami Vishwananda-

jeudi 24 décembre 2009

Israël (1ère partie) Où le Christ a marché

Après un pèlerinage en Israël avec un groupe, Swami raconte :

Vous voyez, lorsqu’on parle d'Israël, chacun en a une vision différente. A moins d’en faire l’expérience, c’est complètement différent de tout ce que vous avez pu entendre. Dans ce voyage, nous avons fait l’expérience de nombreuses choses que nous avions lues et que nous connaissions. Vous en avez certainement entendu parler depuis votre enfance, mais être présent dans ce lieu est vraiment extraordinaire. C’est comme lorsque vous lisez l’histoire de Krishna et que vous allez à Brindavan. Jérusalem, Bethlehem et autour du lac de Galilée sont des endroits vraiment spéciaux car le Christ a marché dans ces lieux qui sont restés vivant grâce à la foi des gens, spéciaux car vous pouvez sentir qu’il y a une connexion, c’est ce qui fait la différence avec d’autre lieux. Bien sûr, mon expérience et celle des autres est différente, et ce qui est drôle c’est que pendant ce voyage je n’ai pas dit ce que je ressentais. Je laissais tout le monde parler et c’était merveilleux de voir comment chacun se sentait et d’entendre l’avis de chacun. Nous parlons tous du Christ, mais chacun regarde sous un angle différent. Certains vont voir depuis l’angle droit, d’autres depuis l’angle gauche, mais c’est merveilleux de faire cette expérience.

-Sri Swami Vishwananda-

mardi 22 décembre 2009

Plonger dans les profondeurs

Tout comme vous devez plonger dans l'océan et aller dans ses profondeurs pour trouver ses nombreux trésors, vous devez plonger dans les profondeurs de votre coeur pour trouver Dieu.

-Sri Swami Vishwananda-

dimanche 20 décembre 2009

Seulement dans le silence...

Il arrive très souvent que l’homme ait une attitude arrogante, pensant toujours savoir mieux que quiconque. Il parle toujours haut et fort de sujets auxquels il ne connaît pas grand-chose. Il est dit que celui qui parle peu, en sait beaucoup et que celui qui parle beaucoup, ne sait pas grand-chose. C’est vrai. Vous voyez, quand quelqu’un ne sait pas grand-chose, il veut qu’on l’entende, alors il parle très fort. Cependant, lorsque vous regardez les maîtres, que vous regardez les guides spirituels, vous voyez qu’ils parlent quand c’est nécessaire, mais la plus part du temps ils sont silencieux. Comme je l’ai dit ce matin, ils analysent et ils ont la solution à tout, car c’est seulement dans le calme, que vous trouverez une solution. Les solutions sont là, mais le mental est trop occupé pour les voir.
Lorsque vous avez un problème, vous cherchez une solution. Vous cherchez, cherchez, cherchez, vous luttez et ça vous rend fou, mais quand finalement, vous dites : « Ca me fatigue ! », alors vous recevez la solution et vous réalisez que la solution était là, mais vous ne l’aviez pas vue. Pourquoi ne l’aviez-vous pas vue ? C’est parce que le mental était trop occupé, votre mental était trop actif. Quand le mental est très actif, vous pensez toujours mieux savoir que les autres, même si vous ne savez pas grand-chose.

-Sri Swami Vishwananda-

vendredi 18 décembre 2009

Il ne vous laissera jamais tomber !

Défiez vos peurs ! Rappelez-vous tout le temps que vous êtes une part de Dieu. Vous êtes dans Ses mains Divines et Il ne vous laissera jamais tomber ! Jamais ! Il est toujours avec vous, plus proche de vous que l'air que vous respirez.

-Sri Swami Vishwananda-

mercredi 16 décembre 2009

Pourquoi parler autant ?


Pourquoi parler autant ?

N'est-ce pas mieux de juste faire votre Sadhana et de parler seulement à Dieu ? Il est celui qui nous comprend et nous connaît mieux que quiconque...

-Sri Swami Vishwananda-


lundi 14 décembre 2009

Répétez n'importe quel nom Divin


Le mental est un des facteurs principal qui empêche l'homme de devenir amour. Pour vaincre ce mental, répétez n'importe quel nom Divin. Lorsque vous pratiquerez cela régulièrement, votre mental sera centré sur la simplicité.

-Sri Swami Vishwananda-

vendredi 11 décembre 2009

Comment calmer le mental

Lorsque vous décidez de vous asseoir et de méditer, que se passe-t-il ? Le mental devient très actif. Nous devons juste apprendre à calmer ce mental. Et comment calmer le mental ? En répétant le nom Divin car c'est comme lui donner un jouet avec quoi s'amuser. Lorsqu'un bébé est nerveux et crie, que font les parents ? Ils donnent un jouet à l'enfant. Dès que l'enfant à son jouet, il joue et reste calme. C'est la même chose avec le mental. Si le mental est trop actif, s’il saute comme un singe, donnez-lui un jeu avec lequel il peut s’amuser. Et ne lui donnez pas un jeu qui a des limites, mais un jeu illimité. Donnez-lui le nom Divin. Plus vous répétez le nom Divin, plus vous devenez ce nom Divin et plus le mental cesse de vous perturber. Et une fois que le mental cessera de vous perturber, alors votre méditation sera plus facile.


-Sri swami Vishwananda-

lundi 7 décembre 2009

Croyez-vous à la mort ?

Un jour quelqu'un m'a demandé : "Croyez-vous à la mort ?" Et bien... Non, je n'y crois pas. (rires) Combien d'entre vous y croient ? Ce n'est pas parce que j'ai dit non que vous devez aussi dire non. Soyez sincère s'il vous plaît ! Levez la main ! Combien d'entre vous croient à la mort ? Personne ? Oh, au moins une personne sincère. Très bien. Etes-vous sûr que vous ne croyez pas à la mort ? J'ai dit sincèrement ! Soyez un petit peu sincère envers vous-même. Je suis vraiment, vraiment, vraiment très impressionné; (rires) Alors maintenant, dites moi pourquoi vous ne croyez pas à la mort ? Hein ? (Quelqu'un répond : "Ca dépend de quoi on parle. Si on parle du corps, oui il y a un changement que l'on peut appeler mort. Si on parle de l'âme, c'est différent.") ...
En fait je dis que je n'y crois pas car je sais qu'elle n'existe pas. C'est une illusion parmis la multitude d'illusions que le Divin a créé. C'est pour ça que je dis que je n'y crois pas. Je sais que je suis éternel et immortel. Bien sûr je ne fais pas référence au corps. Le corps est limité...
Celà me rappelle une histoire. Vous connaissez tous Ramakrishna, non ? Il était marié à Sarada Devi, et quand il est mort, comme c'est la tradition, elle a essayé de couper les bracelets qu'il lui avait offert. Et elle entendit un voix lui dire : "Saradi Devi, que fais-tu ? Pourquoi veux-tu casser ces bracelets que je t'ai donné ? Penses-tu que je suis mort ? Je ne suis pas mort. Je suis toujours vivant ! Je suis juste passé d'une pièce à une autre."
C'est comme avec le soleil, lorsqu'il se couche, nous disons tous qu'il fait noir, non ? Mais quand il se couche ici, il fait jour ailleurs. De même, lorsque la mort se produit ici, il y a une renaissance ailleurs, dans d'autres sphères ou d'autres niveaux spirituels. Alors en réalité vous n'êtes pas mort.
Nous faisons référence à la mort du corps, mais la Conscience a le pouvoir Divin de créé un nouveau corps à volonté. Vous pouvez voir cela dans la vie des Saints ! Même après leur mort, ils sont apparus à ceux qui les priaient, et ils sont apparus en chair et en os.
Donc la mort est quelque chose à laquelle personne ne peut échapper. Nous savons tous que la mort existe, mais nous ne voulons pas la voir, nous ne voulons pas y croire, et lorsque nous y croyons, nous voyons son aspect le plus terrifiant, mais nous ne voyons pas la plus belle part de celle-ci. Nous ne voyons pas ce pont, lorsque votre Bien-aimé vous appelle et dis : "Viens, traverse le pont et rejoins moi." Ce n'est donc pas du tout terrifiant. Comme l'a dit Saint Francis au moment de sa mort : "Bienvenue à toi ma sœur, la mort !" Cela a éliminé le pouvoir de la peur et a créé une grande joie. Cette joie de passer vers un plan supérieur, d'aller vers votre Bien-aimé.

-Sri Swami Vishwananda-

jeudi 3 décembre 2009

Lingam Hiranyagarbha

Aujourd'hui nous, nous partageons avec vous un évènement qui s'est produit le 30 novembre. C'était le jour de l'anniversaire où Mahavatar Babaji a décidé de rester sur Terre.
Nous préparions une cérémonie pour le soir, quand, en début d'après midi Swami nous demande de nous réunir dans le temple. Il a ensuite manifesté le Lingam Hiranyagarbha, un Lingam en or qui avait déjà été manifesté une fois en 2005 et une fois en 2006.
Il nous a dit que le Lingam serait là jusqu'à minuit. Ici voici la traduction du discours qu'il a donné ce soir là :
"C'est merveilleux que vous soyez tous là ce soir, tout d’abord parce que c'est le jour de Babaji et ensuite parce que vous recevez les bénédictions du Lingam Hiranyagarbha. J’ai déjà parlé du Lingam Hiranyagarbha en 2005. Babaji voulait que ce Lingam revienne et il est revenu. Normalement ce Lingam ne se manifeste pas comme ça car ce n’est pas un Lingam banal. Comme il est dit dans les Védas, le Lingam Hiranyagarbha est la création primordiale de Dieu, en fait, vous savez, c’est la Volonté même. Et même si comme ça il a l’air tout petit, il contient l’Univers entier en lui. Et ce dont nous faisons l’expérience actuellement, nous en faisons aussi l’expérience à l’intérieur de celui-ci, nous sommes tous en lui. Alors pourquoi s’est-il manifesté maintenant ? Vous avez sûrement remarqué qu’il se passe des choses dans le monde depuis 2 semaines. Vous l’avez sûrement remarqué, il se passe beaucoup de choses dans le monde, que ce soit clair, rien avoir avec 2012, mais ce sont des choses qui vont apporter un changement dans le futur. La semaine dernière je disais à quelqu’un que je pensais que les gens changeaient en mieux, mais en fait je réalise que c’est le contraire. Dans la masse de gens qui vivent dans le monde, seulement très peu changent pour le mieux, disons pour le meilleur. Donc d’amener ce Lingam dans cette conscience qui est … la conscience inférieure, aidera probablement à donner un coup d’élan dans le progrès des gens. Ce n’est pas seulement pour vous présent ici, mais c’est pour le monde. Ce Lingam a de nombreuses vertus de guérisons, c'est-à-dire qu’il ne guérit pas seulement le corps physique, même aussi l’âme. Bien sûr, vous pouvez dire : ‘Comment l’âme peut-elle être affectée alors qu’elle est pure et complètement dans le Divin ?’ C’est vrai que notre âme est pure et complètement dans le Divin, mais, autour d’elle, ce qui l’étouffe, ce sont toutes ces choses karmiques que vous accumulez, pas seulement dans une vie, mais dans de nombreuses vies.
Ce n’est pas toujours que vous avez l'occasion de voir le Lingam Hiranyagarbha, ce dont vous faites l’expérience maintenant veut dire qu'il est sûr que vous avez vraiment accomplit de bonnes choses dans le passé. Même les Devas aspirent fortement à cela car ce Lingam ne peut pas être créé par Brahma, Vishnu, Mahesh, il peut être créé seulement par… par un être vivant… Bon, oui Brahma, Vishnu, Mahesh vivent aussi quelque part.
Aujourd’hui, nous célébrons aussi le jour de Babaji. Qui sait ce qu’est ce jour ? Aujourd’hui nous célébrons la décision de Mahavatar Babaji de rester sur Terre... Vous recevez tous les bénédictions du Lingam Hiranyagarbha, j’espère que vous en profitez tous et quiconque est dans vos pensées, vos prières en reçoivent aussi le bénéfice, de même que le monde entier.
(...) Vous bénéficiez de la même bénédiction simplement par le fait de voir une photo de ce lingam." 


-Sri Swami Vishwananda-